Psychologie...

La vie et les doutes post-traitement.

Bon, ça paraît tellement simple tout ça : Hodgkin stade 2a, 4 cures ABVD, un Pet Scan revenu tout nickel, 15 séances de radiothérapie, le tout terminé depuis décembre 2014.

Oui mais quoi ? Eh ben au lieu de me la couler douce et de profiter : impossible ! La vie n’est plus comme avant. Faut faire le deuil. En plus de mes  nombreuses interrogations :
- 1/ avec une hyperglycémie (10.5 mmol/l, soit plus de 2g/l) et sous corticoïdes le jour du Pet Scan, peut-on dire que les résultats sont fiables ?
- 2/ Tiens, mais ses ganglions que je sens, bien gonflés, ils étaient là le jour du Pet Scan ? Et ils évoluent ou pas ?
J’ai posé les questions à l’hémato, 1/ les radiologues connaissent leur travail, et 2/ je l’appelle en cas de grossissement des ganglions : mais je suis incapable de me positionner là dessus.

Bref, je me force à continuer mes projets mais en fait, rien n’est comme avant.
Les gens nous envoient des textos comme «bonne année, maintenant tout est fini, plus d’épée de Damoclès au dessus de la tête», ou «maintenant 2015 ne pourra être que meilleure»…

S’ils savaient comme ils se trompent.

Maintenant, je sais ce que je risque.

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Blog du niveau intermédiaire |
Cigaretteelectroniquebordeaux |
Neurosciences & Autisme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fouquiau
| La petite blouse blanche
| Dandycloud