Entourage, Psychologie...

Zoom sur : décryptage des réactions de l’entourage et interprétation.

(Tout part d’un bon sentiment…)

Parce que c’est un sujet qui me tient à cœur, parce que c’est difficile de savoir comment se positionner devant un proche qui a un cancer, j’en rajoute une couche ! Dans ce que j’entends, il y a le fond, et la forme :

- «Alors… vous faites quoi pendant ces vacances… j’imagine que enfin… vous allez pas trop bouger».
L’ami(e) pense : «je leur demande ce qu’ils font tout en étant empathique».
Je comprends : «mes pauvres, vos vacances sont à l’eau».

- «J’ai du mal à dormir depuis 2 semaines».
L’ami(e) pense : «voyez comme je me fais du souci pour vous, car vous m’êtes chers, ça prouve que je vous aime».
Je comprends : «j’ai besoin que vous me rassuriez, dites-moi quelque chose pour m’aider à aller mieux».

ami(e) – «Alors, ça va mieux? -ton inquiet-»
moi – «bah ça ira mieux l’année prochaine (eh, je viens juste de commencer la chimio!)»
ami(e) – «Mais les résultats des examens sont bons ?»
moi – «bah non ils sont mauvais, c’est pour ça que j’ai une chimio»
ami(e) – «mais, ça va aller ?»
moi – «oui, ça va aller.»
Typique de la personne qui souhaite qu’on la rassure. Mettez-vous à ma place 2 secondes en relisant ce dialogue.

- «Je connais quelqu’un qui a eu le Hodgkin comme toi, et maintenant il va très bien, a des enfants, un travail, est complètement guéri»
L’ami(e) pense : «ça va la rassurer de savoir ça, (et puis, au passage, moi aussi ça me rassure)»
Je comprends : «ok, je n’ai pas le droit d’aller mal. Après tout, avoir peur de mourir, de perdre ses cheveux, perdre son travail, supporter le regard des gens, sans compter les nausées, le visage qui change…, pfff, arrête ma chérie, t’as 90 % de guérison».
J’ai envie de répondre : «moi je connais quelqu’un qui en est mort». Ça devrait suffire à calmer.
Ceci dit, même si c’est pénible, c’est une des réactions que je comprends et tolère le mieux.

Imaginez maintenant que vous êtes à une petite soirée où tout le monde est au courant et vous balance ce genre de choses en boucle… mais quelle merveilleuse soirée ! Franchement, on en ressort plus déprimée qu’avant !

Alors…  que dire ?
Vous savez la réponse, vous l’avez sûrement déjà lue. Il faut rester normal. Prenez exemple sur les enfants, ils continuent leur vie, vous racontent leur petites histoires, pleurent pour «pas grand chose». Est-ce que je vais me dire «ils exagèrent vraiment, moi j’ai un cancer, alors eux n’ont pas le droit de souffrir ?»

En réalité, vous avez le droit de souffrir, mais pas à cause de notre cancer. À cause de vos collègues qui vous parlent mal, de vos voisins qui font trop de bruit jusqu’à pas d’heure, de votre ex…

Avec l’arrêt de travail, on a plus vraiment de vie sociale, donc si on voit des gens pour qu’ils ne nous parlent que de notre maladie… Offrez-nous plutôt un moment heureux, parlez-nous de votre quotidien.

Conclusion :
À moins que vous ne soyiez le conjoint ou la personne qui vit avec nous au quotidien, il est interdit d’exprimer ses peurs à la personne malade. Elle en a assez à gérer elle-même.

3 Réponses à “Zoom sur : décryptage des réactions de l’entourage et interprétation.”

  1. Le 20 novembre 2015 à 10 h 16 min shtroumpfette a répondu avec... #

    hi hi , c’est génial de te lire :) , j’aime beaucoup le ton de tes écrits , et la philosophie qu’on sent derrière.
    Les enfants , sa nous ramène forcément dans l’instant présent , puisque eux ne le quittent jamais.
    Enfin , en ce moment , j’ai un peu la sensation d’étre une mère indigne , puisque je suis toujours a loucher sur le forum ou l’ordi , ou a aller a des rdv médicaux , au lieu de lui apporter toute la joie que je m’étais promis de lui donner a chaque instant , par des chansons et des sorties.
    Enfin , c’est qu’une période , dirons nous :)
    je continue ma lecture (et puis là il dort !)

  2. Le 10 février 2016 à 11 h 10 min shtroumpfette a répondu avec... #

    j’avais trouvé cette idée d’article super intérressant , les réactions et attitudes des gens.
    je pourrais en faire un sur la copine conspirationniste , et je le ferais peut-étre d’ailleurs.Sa risque d’étre marrant ! (ou pas :) )
    celle qui te dit de te méfier , car les hématos sont a la solde du lobby pharmaceutique , de pas te laisser trop embarqué dans toutes ces chimios , parce que c’est eux qui vont te tuer.Qu’il y a des traitements naturels au lieu de cette merde qui t’empoisonne.(super ! ou sa ? je serais ravie d’essayer le curcuma et la framboise.Et mon fils de 6 mois sera ravi aussi , quand sa mére sera morte , lol)
    ceci dit je ne lui jette pas la pierre , avant j’etais comme elle.
    Quand c’est toi qui est atteint par le cancer , c’est une autre chanson , lol

  3. Le 11 février 2016 à 10 h 37 min Caroline a répondu avec... #

    looool c’est pas vrai… la copine conspirationniste !!
    Elle est pas mal celle là :)

    Oui moi aussi avec le temps et (un peu) d’apaisement j’arrive à «comprendre» un peu mieux les gens, dont la plupart ont des réactions à côté de la plaque.

    Ça fait du bien de prendre du recul par rapport à tout ça :)

Ajouter votre réponse

Blog du niveau intermédiaire |
Cigaretteelectroniquebordeaux |
Neurosciences & Autisme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fouquiau
| La petite blouse blanche
| Dandycloud